Skip to navigation – Site map
Chroniques

Vers une science du tourisme ?La contribution des revues Téoros et Loisir et Société

Boualem Kadri, Myrabelle Chicoine and François Bédard
p. 61-64

Abstract

La question de la reconnaissance du tourisme comme champ disciplinaire et autonome est relancée, depuis l’an 2000, à travers notamment un débat entre chercheurs universitaires et experts du tourisme en France à propos d’un projet de constitution d’une science du tourisme ou tourismologie. Un état des lieux de ce débat a fait l’objet d’un premier texte. Ce deuxième article vise à montrer la contribution universitaire québécoise à la reconnaissance du tourisme, grâce à l’analyse des thématiques de recherche en tourisme des revues Téoros, de l’Université du Québec à Montréal, et Loisir et Société, de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Certaines actions contribuent à cette reconnaissance du tourisme, telle la mise en œuvre de projets de recherche réunissant des chercheurs de l’UQAM et d’autres universités québécoises ainsi que des chercheurs d’universités françaises ; par ailleurs, le Centre international de formation et de recherche en tourisme (CIFORT) prévoit terminer sa série « Vers une science du tourisme ? » par la publication d’un article qui sera consacré à la réflexion sur les cadres théoriques en tourisme.

La programmation d’un numéro spécial sur la recherche en tourisme pourrait être envisagée par Téoros, lui permettant ainsi de renouer avec une réflexion critique des connaissances et des modèles utilisés en recherche et nécessaires à une reconnaissance scientifique du tourisme.

Top of page

Index terms

Top of page

Editor's notes

A l’époque de la publication de ce texte, Téoros était une revue de transfert. Plusieurs des textes présentés pour ce numéro n’ont pas été soumis à l’évaluation par les pairs.

Full text

  • 1 Voir Chronique Téoros, vol. 24, no 2, été 2005.
  • 2 Une première analyse a fait l’objet d’un article paru en 2000 (Bédard et Kadri, 2000 : 67-78).

1La question de la reconnaissance du tourisme comme champ disciplinaire et autonome est relancée, depuis l’an 2000, à travers notamment un débat entre chercheurs universitaires et experts du tourisme en France à propos d’un projet de constitution d’une science du tourisme ou tourismologie. Un état des lieux de ce débat a fait l’objet d’un premier texte1. Ce deuxième article vise à montrer la contribution universitaire québécoise à la reconnaissance du tourisme, grâce à l’analyse des thématiques de recherche en tourisme des revues Téoros, de l’Université du Québec à Montréal, et Loisir et Société, de l’Université du Québec à Trois-Rivières2.

La revue Téoros

2Téoros est une revue de recherche en tourisme fondée en 1982 par un groupe de professeurs du Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM. Cette revue participe à la reconnaissance du tourisme comme discipline et champ d’études. Paraissant trois fois l’an, Téoros choisit une orientation thématique pour chaque numéro.

3Nous observerons la contribution de Téoros à la reconnaissance du tourisme en nous intéressant à l’évolution des intérêts de la recherche développés au fil des thématiques choisies par la revue depuis sa fondation. Pour saisir cette évolution, soit nous avons regroupé certaines thématiques sous une catégorie générique, par exemple : industrie touristique (les différents aspects du champ d’intervention économique tels que le management, le marketing, l’information, etc.), expériences touristiques (tourisme et ville, tourisme autochtone, d’aventure, etc.), phénomène touristique, théorie et méthodologie, régions et cultures, soit nous avons maintenu certaines thématiques telles que présentées par Téoros. L’évolution des thématiques de recherche sera appréhendée en tenant compte d’une répartition décennale.

4Les thématiques développées par Téoros durant la période 1982-2005 (tableau 1) se regroupent autour de champs d’intérêts tels que : industrie touristique (22), expériences touristiques (18), régions et cultures (10), organisation du tourisme (5). Toutefois, deux grands pôles de recherche structurent ce portrait thématique : le pôle « industrie touristique » et le pôle « expérientiel-régional-culturel » ; ce dernier est le résultat d’une fusion des dimensions « expériences touristiques » et « régions-cultures », du fait qu’il s’agit de mettre en valeur les régions et les métropoles du Québec à travers différents types de tourisme. Ces pôles marquent l’évolution thématique de Téoros par leur permanence, alors que d’autres thèmes, comme théorie et méthodologie, ne font plus l’objet d’articles.

Tableau 1 : Les thématiques en tourisme dans Téoros : 1982-2005

Tableau 1 : Les thématiques en tourisme dans Téoros : 1982-2005

Source : Données recueillies par les auteurs.

5Au cours de la période 1982-1989, les pôles « industrie touristique » (12) et « expériences-régions-cultures » (7) sont dominants par rapport au pôle de la recherche touristique. Ce pôle que l’on identifie par la catégorie « théorie et méthodologie », qui peut être renforcé par « économie touristique » du fait des réflexions épistémologiques sur le tourisme menées à ce sujet, se trouve bien affaibli dans les orientations thématiques de Téoros.

6Les aspects théoriques et méthodologiques de la recherche qui permettent une construction d’un corps de connaissances n’apparaîtront en tant que thème que trois fois : « la recherche en tourisme » (1982), « économie du tourisme » (1988) et « la recherche en tourisme » (1989).

7Le thème « théorie et méthodologie » n’est plus traité au cours des périodes 1990-1999 et 2000-2005, à l’exception d’un développement spécial sur l’« analyse des méthodes en prévision et prospective du tourisme » (1993) et d’un autre sur « les comportements touristiques » (1999). De nouvelles thématiques apparaissent, tels « tourisme et religion », « tourisme et technologie », « tourisme et risques politiques », etc., exprimant l’adaptation de l’activité touristique à l’évolution des clientèles et l’ajustement de la recherche à l’évolution de cette activité.

8Deux orientations émergent dans la revue Téoros : capter et mobiliser l’attention de l’industrie touristique aux problèmes du tourisme, saisir et diffuser l’image d’un tourisme au Québec, tant sur le plan externe (analyse de produits originaux pour des clientèles diversifiées) que sur le plan interne (diversité dans l’expérience touristique, renforcement de l’identité culturelle). Le pôle « expérientiel-régional-culturel » (tableau 1) reste dominant pour l’ensemble de la période 1982-2005, par rapport au pôle « industrie touristique », avec la thématique « expériences touristiques » qui marque une présence plus soutenue que celles de « industrie touristique » et de « régions-cultures ». Toutefois, ces deux pôles, observés globalement, structurent le portrait thématique de Téoros.

9Cette structuration de la recherche en tourisme selon deux pôles peut être enrichie par une analyse de l’index des sujets de Téoros. Sur plus de 180 descripteurs recensés dans Téoros, 50 ont été retenus (dont certains sont le résultat de fusion), lesquels concentrent le plus grand nombre de références d’articles, soit 80 % de la totalité des références durant la période 1982-2005.

Illustration 1 : Le pavillon des Sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal.

Illustration 1 : Le pavillon des Sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal.

Photo : UQAM

10L’analyse de l’index des sujets de 1982 à 2005 présente deux aspects : elle enrichit l’observation déjà réalisée lors de l’analyse du portrait thématique (tableau 1) et renforce le constat général en matière d’orientation de la recherche en tourisme. Le tableau 2 montre que plus de 45 % des références totales (2614) recensées se concentrent autour de quelques pôles d’analyse : 1- tourisme (phénomène et expériences touristiques) ; 2- gouvernement, politique, planification ; 3- développement ; 4- patrimoine, culture, musée ; 5- régions ; 6- analyse (socio-économique, statistique…) ; 7- urbain-métropolitain ; 8- environnement, parc. Cette distribution, si elle retient l’importance du pôle général « phénomène et expériences touristiques-patrimoine-culture-régions » mis en évidence dans l’analyse thématique (tableau 1), permet aussi de faire émerger de nouveaux pôles tels « gouvernement, politique, planification » et «développement ».

Tableau 2 : Descripteurs des sujets d’étude classés selon le nombre d’articles cités à l’index

Tableau 2 : Descripteurs des sujets d’étude classés selon le nombre d’articles cités à l’index

Source : Index des sujets de Téoros 1982-2005.

11Cette nouvelle observation montre un certain intérêt de la recherche orientée vers la vision et la maîtrise du développement du tourisme, c’est-à-dire vers une perspective de type managérial et stratégique. L’importance du pôle « industrie du tourisme » ressort à nouveau de cette analyse de l’index des sujets. La presque totalité des descripteurs inscrits au tableau 2, en dehors des 8 pôles situés en tête de ce dernier, est reliée à l’industrie touristique et regroupe près de 47 % du total des références (2614), et peut même atteindre plus de 50 % si l’on y ajoute des aspects liés au pôle « urbain-métropolitain » (ex : les congrès) ou au pôle « analyse (socio-économique, statistique) ». On relèvera par ailleurs qu’une grande importance est accordée tant à l’analyse du pôle « région » (123) qu’à celle du pôle « urbain-métropolitain » (105), montrant la diversité d’une expérience touristique.

12L’analyse par l’index des sujets, si elle confirme la faiblesse du pôle « recherche-méthodologie » (élaboration d’outils méthodologiques, critique et construction de paradigmes) observée lors de l’analyse thématique, renforce, à travers des catégories comme « analyse », « études de cas » et « attitudes-comportements », l’orientation d’une recherche appliquée et orientée vers l’industrie touristique. Ce renforcement correspond à la vision générale de la revue Téoros, revue de transfert, qui consiste à établir un pont entre le milieu académique et le milieu professionnel.

La revue Loisir et Société

13Depuis 1978, Loisir et Société s’emploie au développement scientifique du loisir dans ses aspects théoriques et méthodologiques. Cette revue permet à la recherche en tourisme de s’exprimer d’une façon importante, en faisant paraître plus de 35 articles signés par des chercheurs québécois et internationaux. Parmi ces publications, on notera un spécial « tourisme » (1988) ainsi qu’un ensemble d’articles qui portent sur la « sociologie critique du loisir et du tourisme » (1999) et les questions épistémologiques concernant le tourisme (2003). Les contributions répertoriées dans cette revue portent sur divers aspects du tourisme (tableau 3).

Tableau 3 : Les thématiques en tourisme dans la revue Loisir et Société : 1978-2005

Tableau 3 : Les thématiques en tourisme dans la revue Loisir et Société : 1978-2005

Source : Données recueillies par les auteurs.

14On observera d’emblée que la contribution de la revue à la connaissance du tourisme est riche durant la période 1978-1988, fléchit dans la période 1989-1999 et recouvre un certain intérêt pendant la période 2000-2005, concernant notamment les dimensions épistémologique et méthodologique nécessaires à la reconnaissance scientifique du tourisme. Les textes publiés par Loisir et Société sont, comme le rappelle Pronovost (1999), des textes critiques, ce qui sous-entend que la construction d’une science du tourisme devra passer cette phase de confrontation d’idées pour se constituer. Pronovost (1999 : 11-13) reconnaît le tourisme comme « un champ dominant, sinon omniprésent » dans les études du loisir et il se fait très critique sur la démarche de recherche en tourisme :

J’ai écrit que l’étude du tourisme se fait le plus souvent en empruntant tout simplement les notions les plus communes du loisir, celles d’ailleurs qui sont probablement aussi les plus démodées. L’avancée des sciences du loisir vers le tourisme risque de tourner court, de mener à des propositions tautologiques, si l’on se contente de déplacer du loisir vers le tourisme des notions d’un autre temps et pour d’autres phénomènes, quand il ne s’agit pas d’un déplacement purement stratégique pour ne pas perdre des parts de marché scientifique.

15Cette réflexion resitue le développement de la science touristique d’une manière plus critique, mais aussi plus objective.

Conclusion

16La reconnaissance du tourisme comme champ disciplinaire et autonome s’appuie sur les revues qui sont les véhicules de la production scientifique. À ce titre, Téoros et Loisir et Société du réseau de l’Université du Québec remplissent des rôles complémentaires. Téoros organise sa contribution à une reconnaissance scientifique en recherchant un équilibre entre l’ordre économique (exprimé par le pôle « industrie touristique ») et l’ordre socioculturel (exprimé par le pôle « expérientiel-régional-culturel »). La revue Loisir et Société apporte un complément aux efforts de construction des connaissances en tourisme, par une orientation critique du loisir et du tourisme. Cette dernière démontre en outre que l’émergence d’une reconnaissance du champ du tourisme n’est liée ni au secteur d’origine ni à une discipline unique, mais à plusieurs intervenants professionnels et à l’interaction de différentes disciplines.

  • 3 « Les Rendez-vous Champlain sur le tourisme » prévus en 2006 à la Rochelle (France) et en 2008 à Qu (...)

17Certaines actions contribuent à cette reconnaissance du tourisme, telle la mise en œuvre de projets de recherche réunissant des chercheurs de l’UQAM et d’autres universités québécoises ainsi que des chercheurs d’universités françaises3 ; par ailleurs, le Centre international de formation et de recherche en tourisme (CIFORT) prévoit terminer sa série « Vers une science du tourisme ? » par la publication d’un article qui sera consacré à la réflexion sur les cadres théoriques en tourisme.

18La programmation d’un numéro spécial sur la recherche en tourisme pourrait être envisagée par Téoros, lui permettant ainsi de renouer avec une réflexion critique des connaissances et des modèles utilisés en recherche et nécessaires à une reconnaissance scientifique du tourisme.

Top of page

Bibliography

Bédard, François, et Boualem Kadri (2000), « La recherche en tourisme en Amérique du Nord francophone et anglosaxonne à travers quelques revues. État des lieux », Actes du colloque de Foix, 2-3 mai, La recherche en tourisme, Éditions Jacques Lanore, France, p. 67-78.

Pronovost, Gilles (1999), « Héritages et défis de la sociologie du loisir », Loisir et Société, vol. 22, no 1, printemps 1999, p. 11-13.

Top of page

Notes

1 Voir Chronique Téoros, vol. 24, no 2, été 2005.

2 Une première analyse a fait l’objet d’un article paru en 2000 (Bédard et Kadri, 2000 : 67-78).

3 « Les Rendez-vous Champlain sur le tourisme » prévus en 2006 à la Rochelle (France) et en 2008 à Québec et Montréal (Québec), dans le cadre de la célébration du 400e anniversaire de fondation de Québec, auront notamment « pour ambition de valoriser et de contribuer à dynamiser la recherche francoquébécoise par une approche pluridisciplinaire et comparatiste ».

Top of page

List of illustrations

Title Tableau 1 : Les thématiques en tourisme dans Téoros : 1982-2005
Credits Source : Données recueillies par les auteurs.
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/2256/img-1.jpg
File image/jpeg, 124k
Title Illustration 1 : Le pavillon des Sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal.
Credits Photo : UQAM
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/2256/img-2.jpg
File image/jpeg, 28k
Title Tableau 2 : Descripteurs des sujets d’étude classés selon le nombre d’articles cités à l’index
Credits Source : Index des sujets de Téoros 1982-2005.
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/2256/img-3.jpg
File image/jpeg, 192k
Title Tableau 3 : Les thématiques en tourisme dans la revue Loisir et Société : 1978-2005
Credits Source : Données recueillies par les auteurs.
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/2256/img-4.jpg
File image/jpeg, 49k
Top of page

References

Bibliographical reference

Boualem Kadri, Myrabelle Chicoine and François Bédard, « Vers une science du tourisme ?La contribution des revues Téoros et Loisir et Société », Téoros, 24-3 | 2005, 61-64.

Electronic reference

Boualem Kadri, Myrabelle Chicoine and François Bédard, « Vers une science du tourisme ?La contribution des revues Téoros et Loisir et Société », Téoros [Online], 24-3 | 2005, Online since 01 September 2013, connection on 21 August 2017. URL : http://teoros.revues.org/2256

Top of page

About the authors

Boualem Kadri

Adjoint de recherche au Centre international de formation et de recherche en tourisme (CIFORT) et chargé de cours au Département d’études urbaines et touristiques, École des sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal

By this author

Myrabelle Chicoine

Adjointe à la rédaction de la revue Téoros et étudiante à la maîtrise en Études urbaines de l’Université du Québec à Montréal

By this author

François Bédard

Directeur du CIFORT et professeur au même département

By this author

Top of page
  • Logo UQAM | École des sciences de la gestion
  • Revues.org