Skip to navigation – Site map
Les associations de patrimoine et le tourisme

La restauration du village de Périllos par l’association Terre de pierres : un exemple de micro-tourisme durable

Amélie MASSON-LABONTÉ
p. 82-93

Abstract

L’association locale de sauvegarde du patrimoine Terre de pierres se consacre depuis 2006 à la restauration du village abandonné de Périllos, dans les Pyrénées-Orientales françaises. Pour l’association, la reconstruction se conçoit en harmonie avec la communauté locale, l’environnement et les matériaux disponibles dans la région. Son objectif est de faire revivre le village autant que de transmettre un savoir-faire relié aux techniques de constructions rurales d’autrefois.

La reconstruction du site s’effectue grâce à l’aide des bénévoles de l’union REMPART, un système qui permet d’une part à Terre de pierres de reconstruire le village sans avoir à sacrifier ses impératifs de qualité aux objectifs de rentabilité, et d’autre part d’offrir à ses participants une expérience de tourisme participatif qui vient épouser les objectifs de développement durable mis de l’avant par l’UNESCO et l’Organisation mondiale du tourisme. Cette initiative de toute petite envergure permet d’observer la viabilité d’une conciliation entre les intérêts touristiques, écologiques et patrimoniaux.

Top of page

References

Bibliographical reference

Amélie MASSON-LABONTÉ, « La restauration du village de Périllos par l’association Terre de pierres : un exemple de micro-tourisme durable », Téoros, 30 - 2 | 2011, 82-93.

Electronic reference

Amélie MASSON-LABONTÉ, « La restauration du village de Périllos par l’association Terre de pierres : un exemple de micro-tourisme durable », Téoros [Online], 30 - 2 | 2011, Online since 01 November 2013, connection on 23 September 2017. URL : http://teoros.revues.org/1917

Top of page

About the author

Amélie MASSON-LABONTÉ

M.A.Candidate au DESS, HEC Montréala.masson.labonte@gmail.com

Top of page
  • Logo UQAM | École des sciences de la gestion
  • Revues.org