Skip to navigation – Site map
Les associations de patrimoine et le tourisme

Le rôle des syndicats d’initiative dans la mise en valeur du patrimoine : le cas du Syndicat d’initiative de la ville d’Hyères (Var)

Julie Manfredini
p. 62-70

Abstract

Les années 1890 sont marquées par la naissance des syndicats d’initiative (SI), organismes privés qui veulent participer à la mise en tourisme de leur localité. Ils utilisent pour cela tous les atouts de leur ville et de leur région afin de créer une offre touristique entretenue par les guides et les affiches. Durant cette période où l’organisation du tourisme  n’est pas ou peu centralisée, les SI sont devenus les atouts majeurs du tourisme français et de la modernisation des villes.

Le SI de la ville d’Hyères illustre le rôle de ces associations. Sa politique touristique, menée entre 1890 et 1939, voit son apogée survenir dans les années 1930 avec l’arrivée de Félix Descroix, historien de formation et publiciste. Grâce à lui, le SI se révèle être un atout pour le tourisme local et pour la sauvegarde du patrimoine hyérois. Il contribue ainsi à la création d’une identité composée d’un patrimoine matériel et immatériel propre à cette « petite patrie ». Cet article propose d’étudier le fonctionnement de cette structure touristique et la façon dont elle définit et gère son patrimoine. Il permet de comprendre comment un syndicat d’initiative, structure touristique privée, permet de développer l’identité locale d’une société.

Top of page

References

Bibliographical reference

Julie Manfredini, « Le rôle des syndicats d’initiative dans la mise en valeur du patrimoine : le cas du Syndicat d’initiative de la ville d’Hyères (Var) », Téoros, 30 - 2 | 2011, 62-70.

Electronic reference

Julie Manfredini, « Le rôle des syndicats d’initiative dans la mise en valeur du patrimoine : le cas du Syndicat d’initiative de la ville d’Hyères (Var) », Téoros [Online], 30 - 2 | 2011, Online since 01 November 2013, connection on 24 November 2017. URL : http://teoros.revues.org/1909

Top of page

About the author

Julie Manfredini

Doctorante en histoire, Centre Malher, Centre d’histoire sociale, La Sorbonne, Paris Ijmanfredini2312@aol.com

Top of page
  • Logo UQAM | École des sciences de la gestion
  • Revues.org