Navigation – Plan du site

28-2 | 2009
Tourisme, sport et développement

Enjeux et interdépendances ?

Le tourisme sportif ne peut se prévaloir d’un héritage et d’une tradition dans l’histoire des vacances, du tourisme ou du sport. Il semble être un produit aux contours flous et aux limites en cours d’identification, caractérisé par la variété des métiers et des produits qui le constituent. En France, comme dans la plupart des pays occidentaux, l’intérêt porté au tourisme sportif est né d’un double mouvement. L’un décrit l’association et l’intégration croissante de pratiques et représentations traditionnellement véhiculées par le sport en tant que loisir dans les produits touristiques. L’autre caractérise l’amplification sociale des loisirs sportifs qui se fondent de plus en plus dans les pratiques sociétales, échappant ainsi au cadre spatiotemporel de l’univers sportif. En récusant l’idée de faire du tourisme un concept « cannibale » qui se déclinerait en catégories en fonction des orientations choisies, le tourisme sportif semble relever d’un processus original de métissage dont les repères évoluent.

  • Logo UQAM | École des sciences de la gestion
  • Revues.org