Skip to navigation – Site map
Chroniques

POUR EN LIRE PLUS – CINÉ-TOURISME

Film-induced Tourism / The Experiences of Film Location Tourists
p. 148-149

Full text

Film-induced Tourism

Sue BEETON,

Channel View Publications, Clevedon, Royaume-Uni, 2005, 270 pages.

ISBN 1-84541-014-9

The Experiences of Film Location Tourists

Stefan Roesch,

Channel View Publications, Bristol, Royaume-Uni, 2009, 248 pages

ISBN 978-1-84541-121-3

1Le ciné-tourisme est un sujet est jeune et frais. Pas surprenant qu’une fois encore, les Anglo-Saxons ouvrent le pas avec deux publications sur le sujet, parus en 2005 et 2009. Le premier, Film-Induced Tourism (Beeton) vise d’abord et avant tout à défricher le terrain, en recensant les divers aspects du phénomène du tourisme lié aux productions cinématographiques et télévisuelles. Le livre est organisé en dix chapitres consacrés aux médias et au tourisme, aux effets du ciné-tourisme sur la destination et ses communautés, aux aspects du marketing de la destination et de ses attraits cinématographiques. Deux chapitres couvrent exclusivement le phénomène des parcs à thèmes consacrés au cinéma.

2Plus qu’informatif, le livre pousse l’analyse et offre des modèles pour comprendre notamment le lien entre la production et la mise en scène de la destination pour toucher à l’authenticité, non plus du lieu visité mais de sa représentation médiatique. Quelles sont les influences du film sur la destination ? Beeton analyse le rôle et l’impact du film non seulement sur la destination mais comme objet de souvenir. Elle aborde aussi le culte des célébrités, le rôle des différents acteurs dans le mise en scène de la ciné-destination, y compris de la communauté dans le développement du ciné-tourisme. Tout aussi important, Beeton recense et décortique les éléments de succès et d’échecs des parcs d’amusement consacrés au cinéma.

3 Certains  pourraient reprocher à l’auteure anglo-saxonne de restreindre son étude aux pays anglophones (États-Unis, Angleterre et Écosse et Australie). D’une part, la pratique du ciné-tourisme n’échappe pas aux principes de l’économie de marché. Conséquemment, le ciné-tourisme international (ou de grande échelle) demeure l’apanage du cinéma international (largement dominé par les productions anglo-saxonnes). D’autre part, les limites imposées par les langues font en sorte que d’autres chercheurs devront couvrir le phénomène chez les francophones. Le livre de Beeton fait figure de travail pionnier et constitue une base incontournable à toute étude sur le sujet.

4L’ouvrage de Beeton est suivi par celui de Roesch (voir notre entrevue dans la chronique « Dans les coulisses de la science »), The Experiences of Film LocationTourists (2009). Roesch poursuit en s’attardant exclusivement à l’expérience des (ciné-)touristes sur les lieux ayant servi de décors à des films. Tandis que Beeton travaille beaucoup à partir de l’approche marketing, Roesch, lui, aborde le phénomène du ciné-tourisme par le biais de la géographie, de la sociologie et de la psychologie.

5À partir d’observations participantes auprès de ciné-touristes, Roesch s’applique à démontrer l’aspect durable d’un ciné-tourisme lorsque bien planifié. Son ouvrage, également divisé en une dizaine de chapitres (marketing de la destination, lieux de tournage, profil de la ciné-destination, l’espace physique et social du lieu de tournage et de la destination et implications pour la destination, ses voyagistes et autres acteurs), porte entièrement sur les lieux de tournages hors studios.

6Le livre s’adresse tant aux lecteurs intéressés par l’étude de la construction culturelle de l’espace que de l’expérience du visiteur, qu’aux gestionnaires ou entrepreneurs qui souhaitent mieux comprendre les besoins et attentes des ciné-touristes avant de développer leur attraction et destination. Tous trouveront dans cette étude une analyse relativement complète du phénomène.

7En plus de l’originalité du sujet, le mérite de ces deux premiers ouvrages sur le ciné-tourisme est d’aller au-delà de l’anecdote en proposant une organisation des idées bâties sur les observations réalisées autour des conséquences du cinéma sur la destination.

Lectures thématiques complémentaires

8Autre façon de voyager par le livre et l’image : la bande-dessinée. Casterman propose la série « Carnets d’orient », vouée à l’histoire. La première série de cinq albums initialement consacrés à la colonisation de l’Algérie par la France, est suivie par une autre série d’albums qui portent sur la Turquie, l’Irak, et la Syrie. À travers les récits et dessins de Jacques Fernandez et de Alain Dugrand, ces carnets de voyage nous font découvrir, par le voyage, les gens et les lieux de ces pays marqués durement par l’histoire.  

Carnets d’Orient : IRAK / Dix ans d’embargo

Jacques FERRANDEZ et Alain DUGRAND

79 pages.

Casterman.

ISBN 2-2003-3837-3

9Dans Irak – Dix ans d’embargo (2001), les auteurs nous font découvrir l’Irak qu’ils visitent en décembre 2000 à l’occasion d’un salon du livre franco-irakien. Les auteurs profitent de leur séjour en Irak pour visiter plusieurs villes. Leur séjour est dépeint en une série de dessins et de commentaires qui racontent, en quelques traits, leurs impressions de ce pays ravagé non pas tant par la guerre que par les sacrifices imposés par l’embargo des Nations Unies.

10Le livre trouve aussi sont originalité dans sa présentation. L’ouvrage est présenté en format paysage. La couverture s’ouvre vers le haut, pour fournir une carte qui suit le lecteur tout au long de l’ouvrage. Chaque page est illustrée de nombreux dessins, couleurs et noir et blanc, offrant un regard original sur l’Irak, ses panoramas, ses villes et ses gens. Le texte du carnet de voyage se lit par paragraphes autonomes : le lecteur peut aller où il veut  chaque planche est complète en soit. On pourra reprocher au texte sa poésie qui livre des phrases parfois incomplètes (sans verbe). Mais cette intrusion dans le monde irakien, sous Saddam Hussein, ne peut laisser le lecteur indifférent. Le livre appel à la compassion pour le peuple éprouvé, et à la réflexion sur nos façons de gérer nos conflits.   

11Alain A. Grenier, Ph.D.

12Professeur,

13Département d’études urbaines et touristiques / ESG-UQAM

Top of page

List of illustrations

Caption Film-induced Tourism
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/1150/img-1.jpg
File image/jpeg, 8.0k
Caption The Experiences of Film Location Tourists
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/1150/img-2.jpg
File image/jpeg, 36k
Caption Carnets d’Orient : IRAK / Dix ans d’embargo
URL http://teoros.revues.org/docannexe/image/1150/img-3.png
File image/png, 230k
Top of page

References

Bibliographical reference

« POUR EN LIRE PLUS – CINÉ-TOURISME », Téoros, 30 - 1 | 2011, 148-149.

Electronic reference

« POUR EN LIRE PLUS – CINÉ-TOURISME », Téoros [Online], 30 - 1 | 2011, Online since 25 August 2011, connection on 23 August 2017. URL : http://teoros.revues.org/1150

Top of page
  • Logo UQAM | École des sciences de la gestion
  • Revues.org